//www.autisme54.com/piwik/piwik.php?idsite=1

Agenda

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Nos coordonnées

Président : M Jean-Marie Othelet
 
courriel : vivreaveclautisme@yahoo.fr
 
Secrétariat :
Domaine de Pixérécourt
Les Charmilles
54220 MALZEVILLE

Tél : 07.82.40.44.34 (les lundis et mercredis matins)


Nous contacter

Pour recevoir notre lettre d'info

Espace adhérents

NOUS AVONS DEFINI ASSOCIATIVEMENT LA MANIERE D’ACCOMPAGNER :

■un accompagnement centré sur la qualité de vie, l’épanouissement, le bien-être, au service de l’amélioration de la vie quotidienne de la personne TSA et de sa famille ;

■ un accompagnement des personnes porteuses de TSA par des professionnels formés spécifiquement à l’autisme qui réactivent régulièrement leurs connaissances au plus près des résultats de la recherche (médecine, éducation, neurosciences...) et ont une réelle volonté constructive de travailler en équipe avec les parents ;

■ un travail de co-construction parents/professionnels en étant les uns et les autres acteurs de cette construction commune. Ce travail suppose la reconnaissance des expertises et des ressources réciproques des personnes, un rapport d’égalité entre elles, le partage de la prise de décision et un consensus par rapport aux buts et aux stratégies. Il exige également la construction d’espaces d’échange et de confrontation réguliers mais aussi la mise en place d’outils permanents de liaison. Il s’agit pour l’association, pour chaque entité de celle-ci, pour chaque structure, chaque famille, chaque personne porteuse de TSA (avec la participation de celle-ci dans le respect de ses compétences liées à son développement personnel) d’établir un projet cohérent respectueux de nos fondements et le faire vivre. Ce travail est en permanence l’occasion de faire le choix de certaines pratiques, de certaines méthodes qui sont porteuses de choix éthiques ;

■une approche qui considère que la personne porteuse de troubles du spectre autistique a des compétences, peut en développer de nouvelles tout au long de sa vie (autonomie dans la vie quotidienne, les déplacements, les activités courantes mais aussi compétences de type scolaire ou préscolaire, de loisirs, sensorielles, artistiques, culturelles, sportives, affectives et sexuelles...) et mettre tout en œuvre pour les évaluer, les maintenir, les développer, les valoriser, les généraliser, les utiliser dans tous les lieux, à tous les moments, avec tous les accompagnants. Ces aspects doivent figurer dans le projet de vie de la personne, faire partie intégrante de son parcours d’accompagnement et être déclinés dans son emploi du temps tout au long de sa vie ;

■ une empathie avec la personne porteuse d’autisme et une bienveillance guidées par les connaissances liées aux particularités du fonctionnement autistique ;

■ une obligation de donner à la personne porteuse de troubles du spectre autistique des outils (dans la mesure du possible transportables ou utilisables partout, par la personne et/ou son accompagnant) validés collectivement et de les utiliser dans toutes les situations de la vie :
● outils de communication concrète, alternatifs ou augmentatifs, ou supports de communication verbale ;
● outils d’expression de ses choix et volontés (et outils pour que la personne acquière cette capacité indispensable) ;
● outils de structuration du temps, de l’espace et des activités ;
● outils de gestion des questions liées à la santé, l’hygiène, l’image de soi, la sexualité, la vie affective, l’intimité ;
● outils de gestion du stress, de l’angoisse, de la peur, de la douleur, du comportement et des particularités sensorielles ;
● outils de communication et de socialisation pour vivre avec les autres, avoir des relations basées sur le partage d’intérêts communs, la camaraderie ou l’amitié, pour garder un lien étroit avec sa famille, ses proches et son environnement naturel aussi longtemps que les personnes et les lieux existeront.

Cette obligation nécessite en parallèle :

● une cohérence entre les accompagnants, avec une personne coordonnatrice du projet individuel d’accompagnement lui-même déclinaison partielle du projet de vie de la personne TSA dont sa famille est référente et garante si la personne ne peut le faire elle-même ;
● une anticipation des situations afin de mettre en place les outils adaptés ;
● une inscription des outils dans l’histoire de la personne et donc de partir des outils déjà connus et utilisés par la personne TSA et mis en place par la famille ou les équipes précédentes pour les faire évoluer.